Gestion de patrimoine : définition

pile de pièces qui augmente

Qu’est-ce que la gestion de patrimoine ?

Avant de songer à tout placement éventuel, savez-vous réellement à quoi correspond la gestion de patrimoine ?

La gestion de patrimoine est la manière d’organiser le patrimoine dans un objectif de valorisation de ce dernier.

Mais qu’est-ce que le patrimoine précisément ?

Le patrimoine est un ensemble d’actifs et de passifs, qui a été hérité ou constitué.

Les actifs concernent les biens matériels :

  • Immobilier : maisons, appartements, terrains, etc.
  • Biens professionnels : fonds de commerce, stocks, parts de SCM, etc.
  • Biens physiques : voitures, meubles, téléphones, etc.

Et immatériels :

  • Placements financiers : liquidités, livrets, actions, etc.
  • Droits d’usufruit
  • Droits d’auteur
  • Œuvres d’arts
  • Brevets

Les passifs regroupent l’ensemble des dettes, emprunts, crédits… En bref, ce qui doit être remboursé.

La gestion de patrimoine est donc, plus précisément, l’organisation des actifs et passifs possédés par chaque individu avec un objectif de valorisation et d’optimisation.

Cette gestion peut être déléguée à un Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP).

S’occuper seul de son propre patrimoine peut être complexe. C’est là que le CGP intervient. Il vous accompagne dans la gestion, dans sa constitution jusqu’à sa transmission, en passant par sa valorisation.

Comment le consultant en gestion de patrimoine intervient-il ?

Il existe plusieurs professions s’occupant de la gestion de patrimoine, dont :

  • Banquier
  • Assureur
  • Courtier d’assurance
  • Notaire
  • Expert-comptable
  • Conseiller en placement financier
  • Consultant patrimonial
  • Gestionnaire de fortune
  • Conseiller fiscal
  • CGP

 

Chacun de ces intervenants ont un rôle bien défini. Celui du CGP est d’analyser et valoriser le patrimoine de chaque individu, en fonction de leur patrimoine existant, de leur appétence au risque, et de leurs objectifs. Ces éléments se retrouvent au sein d’un audit patrimonial et d’un questionnaire investisseur effectués au préalable.

Il peut travailler au sein d’une banque ou assurance, il est alors salarié. Il peut également travailler à son compte, dans son propre cabinet de gestion de patrimoine, en architecture ouverte.

Le CGP est amené à être en relation avec tous les spécialistes cités précédemment.

Il s’occupe aussi bien des personnes physiques que morales, donc aussi bien des patrimoines privés que professionnels.

Le CGP intervient à 4 niveaux :

  • Diagnostic patrimonial : grâce à un audit patrimonial, l’ensemble des vos actifs et de vos passifs est recensé
  • Ingénierie patrimoniale : analyse du patrimoine à la suite de l’audit, de sorte à vous proposer les meilleures solutions de placement et à vous accompagner sur le long terme
  • Valorisation du patrimoine : élargir les supports de placement
  • Gestion déléguée : placement et suivi des capitaux placés sur les supports

Comme dit plus tôt, il fonctionne en architecture ouverte. Il peut proposer l’ensemble des produits disponibles sur le marché parmi l’ensemble des classes d’actifs proposé, ainsi qu’une multitude de services tels que :

  • Conseil en investissement financier
  • Courtage d’assurance vie, de contrat retraite et de prévoyance
  • Transactions immobilières
  • Recherche de financements
  • Intermédiaire en opération de banque
  • Gestion de service
  • Ingénierie patrimoniale

Après avoir effectué votre audit patrimonial et votre questionnaire investisseur, le CGP va pouvoir vous offrir ses services, en se fixant toujours cette ligne de conduite : suivi des objectifs clients, rentabilité, minimisation des risques.

Comment un gestionnaire de patrimoine est-il rémunéré ?

Le salaire du CGP va donc varier en fonction de son statut.

Un CGP exerçant au sein d’une banque privée aura un salaire fixe mensuel, qui dépendra de son expérience. Tandis qu’un CGP travaillant à son compte, aura un salaire variant selon son activité.

Malgré tout, quel que soit son statut, il existe 3 méthodes pour le rémunérer :

  • La commission sur les droits d’entrée : rémunère les professionnels faisant l’intermédiaire entre les clients et les sociétés de gestion via les frais de souscription
  • La commission récurrente : est prélevée tous les ans sur les frais de gestion inclus dans les supports d’investissement. En fonction que sur certains placements, tels que l’assurance vie et l’épargne retraite. Contrairement au frais de souscription, le montant est très bas (0,5% en moyenne)
  • Certains CGP facturent des honoraires à leur client, pour certaines prestations ou services de conseil. C’est souvent (mais pas toujours) le cas pour les CGP exerçant en profession libérale

Quel est l’intérêt de faire appel à un CGP travaillant au sein d’un cabinet de gestion de patrimoine ?

Une banque vous proposera les services les plus simples : livrets, assurance vie, épargne au logement, etc. Dès lors que vos objectifs patrimoniaux deviendront plus « complexes », leurs produits ne pourront généralement plus y répondre. A l’inverse, un cabinet aura souvent une palette de produits et des placements plus large.

De plus, un cabinet de gestion de patrimoine sera en mesure de vous éclairer sur toutes les possibilités d’investissement pouvant faire valoriser vos actifs. Une nouvelle fois, ce sera en fonction de vos objectifs, et de votre patrimoine existant, que vous choisirez tel ou tel placement.

Ces objectifs peuvent être compliqués à définir au début, mais le CGP vous aidera en vous en proposant un certain nombre lors de l’audit patrimonial et le questionnaire investisseur. En voici quelques exemples :

  • Optimisation fiscale
  • Constitution d’une épargne de précaution
  • Placement d’un capital à préserver et valoriser
  • S’assurer de revenus complémentaires réguliers
  • Dynamiser ses placements
  • Investir en vue d’un projet
  • Investir à long terme
  • Construire un patrimoine immobilier à crédit (pour bénéficier de l’effet de levier)
  • Préparation de la retraite
  • Transmission d’un capital au moment du décès

Par exemple, si vous souhaitez optimiser votre fiscalité, le CGP pourra vous proposer de réaliser un placement en loi Pinel de sorte à diminuer votre impôt sur le revenu tout en visant à vous constituer un patrimoine à crédit. En effet, la loi Pinel est un produit de défiscalisation immobilière. Suite à l’acquisition d’un bien neuf à vocation locative, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt jusqu’à 21%, sous certaines conditions.

D’une autre manière, si vous souhaitez compléter vos revenus de façon régulière, il pourra vous orienter vers des SCPI.
Une SCPI est un placement financier permettant de devenir propriétaire d’un ensemble de biens immobiliers, ayant pour vocation d’être loués, ce qui entraînera la perception de loyers réguliers.

Quelle est la politique de NT Conseil-finances ?

Le cabinet vise à apporter le maximum de services tout en étant le plus compétitif possible. Pas de droit d’entrée, frais de gestion réduit, pas de droit de garde ainsi qu’un accompagnement sur mesure correspond aux conditions proposées par NT Conseil-finances à tous ses clients. Il n’y a aucun surcoût à passer par NT Conseil-finances, au contraire, le cabinet vise à offrir des conditions privilégiées (le plus souvent dérogatoires aux conditions standards des fournisseurs). Par cette politique le cabinet a pour objectif de fidéliser sa clientèle et de favoriser la recommandation.

Conseil en investissements financiers, en immobilier, optimisation fiscale, conseil successoral, assurance emprunteur, prévoyance, complémentaire santé etc. NT Conseil-finances, cabinet de gestion de patrimoine, à Maisons-Laffitte (Yvelines) et Paris La Défense, et de courtage en assurance, intervient dans de nombreux domaines. N’hésitez pas à nous solliciter.

 

Avertissement : cet article ne constitue pas un conseil en investissement. Il est nécessaire de se faire accompagner par un professionnel. N’hésitez pas à vous faire conseiller.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

RGPD