Assurance-vie, face à la baisse des taux des fonds euro

photo d'un doigt appuyant sur un bouton assurance-vie

L’assurance-vie est l’un des placements les plus prisés par les particuliers, notamment pour ses avantages successoraux et le choix de sa clause bénéficiaire. Celle-ci désigne les bénéficiaires du contrat d’assurance vie, choisis par le souscripteur-assuré pour recevoir les capitaux en cas de décès. Toutefois les primes versées sur le contrat ont, d’abord, vocation à être investies, permettant la constitution d’une épargne. Cette épargne pouvant être récupérée à tout moment, par des rachats partiels ou un rachat total.

Quels sont les types de placement possibles en assurance-vie ?

Lorsque vous décidez d’opter pour une assurance-vie, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Un placement en fonds en euros (capital garanti) proposé par l’assureur
  • Des placements en unités de compte

Le fonds euro est une valeur sûre dans la mesure où l’assureur garantit un capital identique tout le long de la durée du contrat et un intérêt annuel. Le rendement est toutefois aujourd’hui de plus en plus faible, en raison de la politique de taux bas menée par la Banque Centrale Européenne depuis plusieurs années.

Les placements en unités de compte correspondent à des investissements multi-supports de type immobilier (SCI, OPCI, SCPI), fonds actions, fonds obligataires, fonds patrimoniaux ou diversifiés, capital investissement etc. Sans garantie sur le capital ni les revenus, vous subissez les fluctuations des marchés auxquels vous vous exposez. Les placement en unités de compte sont cependant souvent bien plus rentables, à condition de diversifier ses supports et d’avoir un horizon de long terme. Les meilleurs contrats d’assurance vie proposent ainsi un grand choix d’unités de compte pour réaliser votre allocation. Ils ne comportent le plus souvent pas de frais sur versement et des frais de gestion réduits.

Quelle attitude à adopter face à la baisse des taux des fonds en euros ?

Le fonds euro présente actuellement son taux de rémunération le plus bas historique (autour de 1%) et l’avenir ne s’annonce guère plus prometteur. Il existe toujours quelques fonds euros avec des rendements plus intéressants que la moyenne du marché, à condition de réaliser une part conséquente de son allocation sur des supports en unités de compte. Par exemple, les meilleurs fonds euros ont eu un rendement autour de 2.5% en 2020, à la condition d’avoir moins de 40% de l’allocation sur ce support.

Le complément doit donc être investi en unités de compte. Si le timing d’investissement est souvent primordial sur les actions, et si les obligations présentent peu d’intérêt aujourd’hui, on peut ainsi construire un portefeuille de la façon suivante :

  • Un des meilleurs fonds euro du marché,
  • Des unités de compte selon plusieurs classes d’actifs :
    • Des supports immobiliers avec peu de frais de souscription (acquis aux fonds) de type SCI et OPCI,
    • Des fonds de gestion flexible et fonds Long Short (combinaison de positions acheteuses et vendeuses sur une classe d’actif donnée) qui offrent une volatilité souvent plus basse que les actions,
    • Des fonds actions internationales et thématiques (investissement socialement responsable, sécurité, environnement, technologie, actions des pays émergents etc.)

L’allocation choisie doit être fonction des niveaux de marché mais aussi de l’âge, du profil de risque, de l’horizon d’investissement, des contraintes spécifiques et du patrimoine de l’investisseur. Il est possible de lisser les points d’entrée par des versements programmés, un moyen utile de se désensibiliser aux niveaux des marchés financiers au moment de l’ouverture du contrat d’assurance vie.

L’optimisation des frais est également primordiale pour la rentabilité de son investissement : gestion libre, absence de droit d’entrée sur le contrat, frais de gestion et d’arbitrage compétitifs etc. sont autant d’éléments clefs pour favoriser la performance.

 

Avertissement : les performances passées ne préjugent pas des performances futures ; les unités de compte comportent des risques et n’offrent aucune protection en capital ; cette article ne constitue pas un conseil en investissement. Il est nécessaire de se faire accompagner par un professionnel. N’hésitez pas à vous faire conseiller.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

RGPD